Les avantages
d’un ouvrier dans
la construction !

 

Si tu as pris le temps de visiter ce site, tu l’as surement déjà lu, le secteur de la construction offre des tonnes d’avantages à ses travailleurs ! De ton premier jour en tant qu’apprenti jusqu’à ta pension, le secteur de la construction a développé des outils afin que ses collaborateurs puissent jouir d’une rémunération juste. Cet article vise à te présenter les différents outils mis en place pour le bien-être des travailleurs dans la construction.

Pour les apprenants tout d’abord ! Si tu suis une formation en alternance tu peux bénéficier d’une prime d’encouragement pour chaque année scolaire réussie ainsi que d’une prime à la fin de ta formation en cas d’engagement dans le secteur de la construction dans le cadre du régime appelé Emploi-Tremplin-Construction. Tu auras également droit à une prime complémentaire après un an d’occupation.

Une multitude d’avantages s’offre également aux ouvriers qui travaillent déjà dans le secteur : supplément de salaire pour les éventuelles heures supplémentaires réalisées, mais aussi pour certains travaux spéciaux, congés d’ancienneté, capital pension constitué par le secteur, complément de salaire pour les prépensionnés, des timbres fidélité et intempéries qui représentent ensemble 11% du salaire brut annuel. Si tu es intéressé par tous ces avantages, tu trouveras une description plus complète de ceux-ci à la fin de cet article !

Formations

A) Prime d’encouragement aux jeunes en alternance

Si vous suivez une formation en alternance vous bénéficiez d’une prime d’encouragement pour chaque année scolaire réussie. Vous bénéficiez aussi d’une prime à la fin de votre formation en cas d’engagement dans le secteur de la construction dans le cadre du régime appelé ETC et d’une prime complémentaire après un an d’occupation.

B) Travailleurs actifs

Si vous êtes actif dans le secteur de la construction et que l’employeur souhaite vous faire acquérir de nouvelles compétences, vous bénéficiez gratuitement de formations vous permettant d’évoluer professionnellement. En plus, vous recevez du secteur une prime pour certaines formations suivies intégralement et avec réussite.

Compléments de salaire

Vous recevez un complément de salaire du secteur dans les cas suivants :

  • en cas de chômage, ceci en plus des allocations de chômage de l’ONEM ;
  • en cas de maladie ou d’accident entrainant une incapacité de travail de longue durée (du 31èmejusqu’au 337ème jour-calendrier inclus).

Aussi :

  • en cas d’accident du travail ayant entraîné une incapacité de travail permanente de 66 % et plus, une allocation principale et une allocation complémentaire par enfant sont versées par le secteur.
  • après la première année de maladie, vous avez droit à un pécule de vacances versé par le secteur.

Prépension – RCC

En cas de pension anticipée (RCC), en plus de l’indemnité mensuelle versée par l’ONEM, le secteur verse une somme complémentaire aux prépensionnés.

Constitution de pension

Vous bénéficiez du régime sectoriel de pension complémentaire appelé « Plan Construo ».

Le secteur veille donc à ce que vous vous constituiez automatiquement un capital complémentaire.

Prime pour rester au travail après 60 ans

Si vous continuez à travailler après l’âge de 60 ans, vous avez droit à une indemnité maximale de 500 € par trimestre presté, et ce jusqu’à la pension légale. Cette prime est automatiquement reprise dans votre pension complémentaire.

Timbres fidélité

Les travailleurs du secteur de la construction sont récompensés de leur fidélité en recevant à la fin de l’année des timbres fidélité. La valeur de ces timbres correspond à 9 % des salaires bruts gagnés entre le 1er juillet de l’année précédente et le 30 juin inclus de l’année en cours.

Timbres intempéries

Lorsque l’activité a lieu à l’extérieur, elle dépend des conditions météorologiques qui peuvent parfois rendre le travail sur chantier impossible. Dans ce cas, en plus des indemnités de chômage de l’ONEM et des compléments de chômage accordés par le secteur, vous recevez du secteur des timbres intempéries. La valeur de ces timbres correspond à 2 % des salaires bruts gagnés à 100 % du 1er janvier au 31 décembre.